Vous êtes ici : Accueil – Connaître le Ministère > Dossiers importants > Plan d’action gouvernemental 2015-2018 La radicalisation au Québec : agir, prévenir, détecter et vivre ensemble
 
 
 
MinistreMinistèrePlanificationProgrammesFormulairesRecherche et statistiquesPublicationsSalle de presse

Plan d’action gouvernemental 2015-2018 La radicalisation au Québec : agir, prévenir, détecter et vivre ensemble

Le Plan d’action gouvernemental 2015-2018 La radicalisation au Québec : agir, prévenir, détecter et vivre ensemble a pour objectifs d’améliorer la compréhension du phénomène de la radicalisation menant à la violence, de renforcer la concertation de divers secteurs et acteurs de la société en vue de détecter les signes naissants de ce phénomène et de favoriser des interventions rapides pour empêcher son intensification. Le Plan d’action cible l’importance de se mobiliser ensemble, de mettre en œuvre une stratégie cohérente de prévention et d’agir en amont.

Résultat du travail concerté d’un comité interministériel, le Plan d’action comprend un ensemble de 66 mesures et moyens d’action regroupés en quatre axes : agir, prévenir, détecter et vivre ensemble.

La radicalisation est définie comme un ensemble de gestes qualifiés d’« extrêmes » ou qui découlent d’une interprétation plus littérale des principes d’une idéologie politique, religieuse, culturelle ou économique, comprenant la volonté d’utiliser, d’encourager ou de faciliter la violence. L’action préconisée par le gouvernement du Québec s’inscrit dans une démarche de prévention, notamment afin de contrer les facteurs pouvant mener à l’émergence d’actions et de discours prônant la violence et contraires aux valeurs démocratiques.

Dans le cadre du Plan d’action, le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence, avec l’appui de la Ville de Montréal et du gouvernement du Québec, a rendu disponible un service téléphonique d’écoute, d’évaluation et de conseil. Ce service gratuit et confidentiel est disponible 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, sur l’ensemble du territoire du Québec (514 687-7141; 1 877 687-7141).

Le Plan d’action s’inscrit dans un ensemble d’actions entreprises par le gouvernement du Québec. Son axe Vivre ensemble prend toute son ampleur dans la Politique québécoise en matière d’immigration, de participation et d’inclusion Ensemble, nous sommes le Québec et sa stratégie d’action 2016-2021. La Stratégie prévoit plusieurs moyens d’action visant l’égalité réelle ainsi que le renforcement des liens de confiance et de solidarité entre les Québécoises et Québécois de toutes origines.

Pour plus d’informations sur les différentes mesures du Plan d’action, vous pouvez consulter les documents suivants :

Bilan de la mise en œuvre

Principaux faits saillants des mesures réalisées ou en cours de réalisation du Plan d’action

  • Mise sur pied du Comité de coordination et de suivi sur la radicalisation présidé par le ministère de la Sécurité publique, afin de favoriser la cohérence des différentes mesures de lutte contre la radicalisation au sein des corps de police et d’autres intervenants québécois en sécurité publique et de partager les meilleures pratiques. (Mesure 1.9; réalisée)
  • Octroi de 480 000 $ pour le soutien à deux projets de recherche dans le cadre de l’action concertée de recherche La radicalisation menant à la violence au Québec : mieux comprendre pour mieux prévenir, réalisée par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture et le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion. (Mesure 2.1; en cours de réalisation)
  • Publication du rapport de la recherche-action Les étudiants face à la radicalisation religieuse conduisant à la violence : mieux les connaître pour mieux prévenir, et publication du guide des bonnes pratiques L’inclusion, le mieux vivre-ensemble et la prévention de la radicalisation menant à la violence (PDF, 1,8 Mo). (Mesure 2.1.1; réalisée)
  • Le rapport L’engagement des femmes dans la radicalisation violente (PDF, 3,4 Mo) s’attache, dans un premier temps, à définir la radicalisation menant à la violence. Dans un second temps, il étudie la situation de l’engagement des femmes dans l’islamisme radical ou auprès de certains groupes jihadistes. Cette analyse se base sur une revue exhaustive de la littérature et sur des données empiriques inédites provenant d’une enquête de terrain menée au Québec. Il s’agit d’une mesure réalisée en coresponsabilité par le Conseil du statut de la femme et le Secrétariat à la condition féminine, en partenariat avec le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence. (Mesure 2.1.2; réalisée)
  • Poursuite du partenariat établi en novembre 2015 entre le ministère de la Sécurité publique, la Ville de Montréal et le Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence, qui a permis de recevoir, en date du 30 avril 2017, 1 890 appels locaux, nationaux et internationaux, dont 644 demandes d’assistance liées à la radicalisation et aux incidents haineux reçues aux numéros sans frais : 514 687-7141 et 1 877 687-7141. (Mesure 2.2.1; réalisée)
  • Conférence Québec-UNESCO Internet et la radicalisation des jeunes : prévenir, agir et vivre ensemble coordonnée et organisée par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie, qui a eu lieu du 30 octobre au 1er novembre 2016 à Québec, sous l’égide de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture. (Mesure 2.18; en cours de réalisation)
  • Adoption, à l’initiative du Québec, d’une résolution sur la prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violent pouvant conduire au terrorisme (PDF, 400 Ko) au XVIe Sommet de la Francophonie, à Madagascar, les 26 et 27 novembre 2016. (Mesure 2.18; en cours de réalisation)
  • Déploiement de projets de diffusion de modèles de réussite auprès des jeunes, qui visent à accroître leur sentiment d’appartenance, à les encourager à croire en leurs capacités ainsi qu’à favoriser le dialogue interculturel. Cette mesure a notamment donné lieu à la création de la pièce de théâtre Qui a tué Freebird?. (Mesure 4.2; réalisée)
  • Élaboration en cours d’outils d’éducation et d’information par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. Une version simplifiée et expliquée de la Charte des droits et libertés (PDF, 6 Mo) a ainsi été réalisée et mise en ligne. (Mesure 4.3; en cours de réalisation)
  • Diffusion de la campagne de sensibilisation Ensemble, nous sommes le Québec qui invite les Québécoises et Québécois de toutes origines à reconnaître et valoriser la diversité ethnoculturelle. (Mesure 4.4; réalisée)
  • Adoption, le 20 octobre 2016, à l’unanimité de l’Assemblée nationale, d’une motion par laquelle le 15 janvier est reconnu officiellement Journée nationale du vivre-ensemble, à la mémoire notamment des Québécoises et Québécois ayant perdu la vie lors des attentats de Jakarta et de Ouagadougou, les 14 et 15 janvier 2016, ainsi que des personnes ayant perdu la vie lors des attentats de Saint-Jean-sur-Richelieu et d’Ottawa. (Mesure additionnelle; réalisée)
  • Sanction, le 8 juin 2016, du projet de loi n° 59 : Loi apportant diverses modifications législatives pour renforcer la protection des personnes. Les mesures de protection de certaines personnes, dont celles qui vivent dans un contexte de violence basée sur l’honneur, partagent un objectif commun, soit de favoriser l’inclusion sociale et de lutter contre la discrimination. (Mesures 1.3, 1.5 et 2.19; réalisées)


  Haut de page
 
Des services de qualité, nous y tenons!
Vous avez des commentaires, des suggestions ou une plainte à formuler,
n'hésitez pas à communiquer avec la Commissaire aux plaintes.
Politique de confidentialité | Médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière révision : 2018-07-12
Portail du gouvernement du Québec