Vous êtes ici : Accueil – Connaître le Ministère > Salle de presse > Communiqués > Entente spécifique en immigration
 
 
 
MinistreMinistèrePlanificationProgrammesFormulairesRecherche et statistiquesPublicationsSalle de presse

Communiqués

Entente spécifique en immigration

Un investissement total de près de 2,2 M$ pour favoriser l’établissement de personnes immigrantes dans la région de Lanaudière

Terrebonne, le 27 février 2014 – La ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles et ministre responsable de la Charte de la langue française, Mme Diane De Courcy, le maire suppléant de la ville de Terrebonne, M. Stéphane Berthe, et le président de la Conférence régionale des élus de Lanaudière, M. Gaétan Morin, ont dévoilé aujourd’hui, en présence du député de Terrebonne, M. Mathieu Traversy, l’Entente spécifique en matière d’immigration pour la région de Lanaudière pour la période 2013-2018.

« Je l’ai souvent souligné, la régionalisation de l’immigration constitue une de mes priorités. Cette entente vise justement à favoriser l’établissement durable des personnes immigrantes dans Lanaudière. Nous voulons attirer les travailleuses et travailleurs immigrants qualifiés en mesure de répondre aux besoins de main-d’œuvre des entreprises lanaudoises et aptes à contribuer au développement économique régional tout en participant au dynamisme des collectivités », a déclaré la ministre Diane De Courcy.

« L'intégration à la vie publique et au marché du travail des personnes immigrantes est un enjeu important pour la collectivité de Lanaudière et, en ce sens, les partenaires régionaux sont résolus à travailler ensemble. Les néo-Lanaudois qui s’installent ici représentent un réel atout pour notre région car ils contribuent au développement économique, social et culturel. Enfin, nous travaillons avec vigueur pour que l’intégration à la société québécoise se fasse en français, notre langue commune, la clé de voûte pour une intégration réussie », a fait savoir la ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse et ministre responsable de la région de Lanaudière, Véronique Hivon.

« L’entente conclue aujourd’hui vise aussi à mettre en place des mesures pour favoriser des relations interculturelles harmonieuses. À cet effet, nous pouvons compter sur l’appui de deux organismes, créés dans le cadre de la dernière entente, qui proposent des services adaptés aux besoins grandissants de la clientèle immigrante, soit l’Accueil Multiethnique et Intégration de Nouveaux Arrivants à Terrebonne et les Environs (AMINATE) et le Service d’aide à la famille immigrante de la Municipalité régionale de comté de l’Assomption (SAFIMA). Ces deux organismes couvrent le sud de la région de Lanaudière où s’établissent en grand nombre des nouveaux arrivants », a ajouté le député Mathieu Traversy.

La signature de l’Entente spécifique en matière d’immigration survient un peu plus d’un an après la visite de la ministre Diane De Courcy dans Lanaudière réalisée à l’occasion de la tournée qu’elle a effectuée dans les régions du Québec. Elle avait alors rencontré les partenaires régionaux du Ministère et échangé avec eux sur les principaux enjeux liés à l’immigration.

D’une durée de cinq ans, la présente entente regroupe les ministères de l’Immigration et des Communautés culturelles, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, de la Culture et des Communications, des Finances et de l’Économie, la Conférence régionale des élus de Lanaudière, la Ville de Terrebonne, l’Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière, le Centre de santé et de services sociaux du Nord de Lanaudière, le Conseil du statut de la femme, la Société d’habitation du Québec, le Forum jeunesse Lanaudière ainsi que le Comité régional de concertation en immigration de Lanaudière.

2,2 M$ sur cinq ans

Au total, 2,2 M$ seront investis par l’ensemble des partenaires de l’entente. L’apport du gouvernement du Québec représente plus de 1,4 M$ et, de cette somme, 875 000 $ proviennent du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles.

L’entente permettra :

  • d’encourager la collectivité à prendre en compte l’apport de l’immigration et de la diversité dans les enjeux locaux;
  • de soutenir l’attraction et la rétention des travailleuses et des travailleurs immigrants qualifiés;
  • de faciliter l’intégration culturelle, sociale et en emploi des personnes immigrantes, que ce soit en répondant aux besoins en main-d’œuvre des employeurs régionaux ou en assurant une relève dans le milieu des affaires;
  • de créer des milieux de vie qui favorisent l’établissement durable des personnes immigrantes dans la région;
  • de favoriser l’établissement de relations culturelles harmonieuses entre les Lanaudoises et Lanaudois de toutes origines;
  • de prévenir et de contrer toutes formes de racisme et de discrimination.

« L’annonce de ce matin est une excellente nouvelle pour Terrebonne et pour l’organisme AMINATE qui travaille avec ardeur à l’intégration sociale et économique des nouveaux arrivants. Comme tous les acteurs réunis ici aujourd’hui, nous souhaitons que les personnes immigrantes accueillies dans la région lanaudoise s’intègrent à leur milieu de vie, et cela passe impérativement par l’intégration au marché du travail et par l’autonomie financière. Cette entente agira comme un formidable levier pour favoriser la pleine émancipation citoyenne et l’économie locale », a déclaré le maire Jean-Marc Robitaille.

Des besoins accrus en main-d’œuvre qualifiée

Selon les prévisions d’Emploi-Québec, d’ici 2016 il y aura 50 700 postes à pourvoir dans Lanaudière, dont 37 % résultent de la croissance économique et 63 % des départs à la retraite. Les domaines de la métallurgie, du design d’ameublement et de l’agroalimentaire sont des créneaux d’excellence dans la région, et les entreprises auront besoin d’une main-d’œuvre qualifiée pour soutenir leur développement, qu’elle provienne du milieu ou de l’immigration.

« Les personnes immigrantes sont essentielles au développement de notre région. Elles apportent une expertise nouvelle et prometteuse sur le plan du développement socioéconomique et culturel », a souligné le président de la CRÉ de Lanaudière, M. Gaétan Morin.

« L’entente permettra de sensibiliser davantage les employeurs à la plus-value que représente la main-d’œuvre immigrante et aux avantages de la diversité. Elle répond aussi à divers besoins régionaux et reflète bien l’engagement collectif des partenaires de Lanaudière pour créer un milieu accueillant pour les nouveaux arrivants, un milieu où ils peuvent s’établir de façon durable pour vivre et pour travailler », a conclu la ministre Diane De Courcy.

- 30 -

  Haut de page
 
Des services de qualité, nous y tenons!
Vous avez des commentaires, des suggestions ou une plainte à formuler,
n'hésitez pas à communiquer avec le Commissaire aux plaintes et à la qualité des services.
Politique de confidentialité | Médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière révision : 2016-03-15
Portail du gouvernement du Québec