Vous êtes ici : Accueil – Connaître le Ministère > Salle de presse > Communiqués > Première présentation d’une pièce de théâtre pour les jeunes sur le vivre-ensemble
 
 
 
MinistreMinistèrePlanificationProgrammesFormulairesRecherche et statistiquesPublicationsSalle de presse

Communiqués

Pour prévenir l’exclusion et la radicalisation menant à la violence :

Première présentation d’une pièce de théâtre pour les jeunes sur le vivre-ensemble

Montréal, le 20 février 2017 – Aujourd’hui se tiendra la première représentation de la pièce de théâtre « Qui a tué Freebird? », produite par le Théâtre Parminou dans le cadre des mesures du Plan d’action gouvernemental 2015-2018 La radicalisation au Québec : agir, prévenir, détecter et vivre ensemble. Cette création du Théâtre Parminou est l’un des cinq projets retenus par le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion l’an dernier dans le cadre du Plan d’action. Ces projets ont pour but de proposer des modèles de réussite aux jeunes afin de favoriser l’inclusion et de stimuler les échanges entre Québécoises et Québécois de toutes origines et de toutes confessions.

« Qui a tué Freebird? » est une œuvre créée en collaboration avec des élèves de 3e, 4e et 5e secondaire. Elle vise à développer un sens critique et un sentiment d’appartenance à la société québécoise chez ces jeunes, et à leur faire prendre conscience qu’ils sont des acteurs de premier plan dans la lutte contre les discriminations et les préjugés.

La pièce sera présentée à l’école secondaire Saint-Luc, en présence de la ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Mme Kathleen Weil, du ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, M. Martin Coiteux, du député de D’Arcy-McGee, adjoint parlementaire du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport (volet éducation primaire et secondaire) et adjoint parlementaire de la ministre responsable de l’Enseignement supérieur (volet enseignement collégial et universitaire), M. David Birnbaum, et de la présidente de la Commission scolaire de Montréal, Mme Catherine Harel-Bourdon.

Citations

« Nous devons miser sur le dialogue et valoriser les échanges pour nous rendre compte que la diversité des origines et des idées est source de richesse pour tous les Québécois. Ce qui importe, c’est de s’ouvrir et d’apprendre les uns des autres afin de prévenir l’exclusion et de briser l’isolement. Partageons notre appartenance commune au Québec afin que tous puissent s’épanouir dans une société inclusive. »

Kathleen Weil, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion

« Le Québec se caractérise par ses valeurs d’ouverture qui se trouvent au cœur de notre approche du vivre-ensemble, et nous devons en faire activement la promotion. Je suis fier que le gouvernement appuie ce projet lancé par des jeunes pour favoriser l’inclusion. En tant que société ouverte et inclusive, nous devons nous unir et lutter contre toute forme de discrimination et de radicalisation. »

Martin Coiteux, ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire,
ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal

« Plusieurs mesures du Plan d’action visent le milieu de l’éducation. Les jeunes ont un grand rôle à jouer pour aller au-delà des préjugés, pour apprendre à comprendre plutôt que de juger. »

David Birnbaum, député de D’Arcy-McGee et adjoint parlementaire
du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et de la ministre responsable de l’Enseignement supérieur

« L’école Saint-Luc accueille 1 800 jeunes provenant de 95 pays et parlant 45 langues. Les élèves se côtoient, s’entraident, réalisent des projets et apprennent dans un environnement harmonieux. Saint-Luc symbolise le vivre-ensemble à l’image de la société montréalaise. De plus, les arts, comme la présentation de cette pièce, permettent d’aborder des sujets qui rejoignent les jeunes ».

Catherine Harel Bourdon, présidente de la Commission scolaire de Montréal

« Dans un monde où tout divise, le théâtre rassemble et répond au besoin de se retrouver ensemble pour rire, réfléchir et vivre collectivement une expérience forte. Au moyen de la représentation théâtrale, les difficultés sortent de la sphère privée pour être discutées dans l’espace public, d’où émergent des solutions collectives. Le théâtre d’intervention s’adapte à toutes les cultures, s’adresse directement aux émotions et favorise une ouverture d’esprit. Il interpelle le public et l’amène à s’impliquer, à réfléchir et à agir ».

Louise Marquis, au nom des membres du Théâtre Parminou

- 30 -

  Haut de page
 
Des services de qualité, nous y tenons!
Vous avez des commentaires, des suggestions ou une plainte à formuler,
n'hésitez pas à communiquer avec la Commissaire aux plaintes.
Politique de confidentialité | Médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière révision : 2017-02-20
Portail du gouvernement du Québec