Vous êtes ici : Accueil – Connaître le Ministère > Salle de presse > Communiqués > Favoriser la francisation et l’intégration socioéconomique des personnes immigrantes
 
 
 
MinistreMinistèrePlanificationProgrammesFormulairesRecherche et statistiquesPublicationsSalle de presse

Communiqués

103,5 M $ additionnels pour la francisation à temps complet et en milieu de travail

Favoriser la francisation et l’intégration socioéconomique des personnes immigrantes

Montréal, le 19 avril 2017  – Le gouvernement du Québec octroie un montant supplémentaire de 103,5 M$ pour renforcer la francisation en favorisant la participation à des cours de français à temps complet et en bonifiant l’appui à la francisation en milieu de travail. Cet investissement s’inscrit dans le Plan économique du Québec. La francisation, tout comme l’intégration en emploi et la reconnaissance des acquis et compétences, est au cœur du plan gouvernemental visant à soutenir l’intégration socioéconomique des personnes immigrantes.

Par cette annonce, la ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Mme Kathleen Weil, le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale‑Nationale, M. François Blais, le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, M. Sébastien Proulx, ainsi que la ministre responsable de l’Enseignement supérieur, Mme Hélène David, réitèrent toute l’importance de l’apprentissage du français dans le parcours d’intégration des personnes immigrantes accueillies sur le territoire québécois.

Citations

« La francisation est la pierre angulaire d’une intégration sociale et professionnelle réussie pour les personnes immigrantes. Nous annonçons aujourd’hui des investissements totalisant des sommes record afin d’offrir des services de francisation toujours mieux adaptés et ainsi rejoindre le plus de gens possible. En misant ainsi sur la francisation, le gouvernement pose des gestes concrets pour faciliter l’intégration socioéconomique des personnes qui font le choix de s’établir au Québec. »
Kathleen Weil, ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion

« Lors du Rendez-vous national sur la main-d’œuvre, les partenaires du marché du travail ont rappelé l’importance de fournir aux entreprises les ressources nécessaires pour favoriser l’intégration professionnelle des personnes immigrantes. Aujourd’hui, le gouvernement du Québec démontre qu’il a été à l’écoute de ses partenaires et qu’il s’engage notamment à soutenir davantage les entreprises du Québec dans leurs démarches de francisation des travailleuses et travailleurs immigrants. »
François Blais, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

« La réussite éducative de tous est au cœur de nos priorités. Il est important que les nouveaux arrivants aient accès rapidement aux classes de francisation et soient encouragés à y persévérer afin de bien s’intégrer. À cet égard, les commissions scolaires jouent un rôle de premier plan et l’annonce d’aujourd’hui permettra aux nombreux élèves de poursuivre leur cheminement dans les différents établissements d’enseignement. »
Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre de la Famille

« Le Québec compte de nombreux étudiants internationaux de partout au monde, grâce à la réputation d’excellence de ses cégeps et universités. Notre gouvernement souhaite non seulement attirer davantage d’étudiants internationaux mais aussi faciliter la tâche à ceux qui souhaitent immigrer au Québec à la fin de leurs études. Nous souhaitons que les étudiants internationaux et les nouveaux immigrants qui choisissent le Québec jouissent des meilleures conditions possibles, qu’ils se sentent ici chez eux et qu’ils puissent y acquérir de nouvelles connaissances; c’est pourquoi nous annonçons aujourd’hui des investissements aussi importants en francisation. »  
Hélène David, ministre de l’Enseignement supérieur

Faits saillants

  • 93,5 M$ seront octroyés au ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) pour les cinq prochaines années afin de favoriser l’accès et la participation des personnes immigrantes aux cours de français.
  • Dès le mois d’août 2017, l’allocation de participation aux cours de français à temps complet sera bonifiée pour atteindre 140 $ par semaine. Cela représente une augmentation hebdomadaire de 25 $ pour les travailleurs qualifiés et de 110 $ pour les personnes issues du regroupement familial. Concrètement, ce sont donc des milliers de conjoints, très souvent des femmes, qui auront dorénavant plus de soutien dans leur apprentissage du français et qui pourront participer pleinement à la société québécoise.
  • À compter de cette date, le MIDI deviendra également la porte d’entrée unique pour les personnes immigrantes admissibles à l’allocation de participation et aux cours à temps complet, qu’ils soient offerts par un partenaire du MIDI ou en commissions scolaire. Il s’agit d’une première étape vers la mise en place du guichet gouvernemental unique d’accès aux services de francisation annoncé dans le dernier budget. Ce guichet permettra d’offrir un accès équitable, convivial et efficace à l’ensemble des services gouvernementaux de francisation offerts par le MIDI, le MTESS et le MEES, de même qu’au soutien financier prévu dans les programmes gouvernementaux. Une étude de faisabilité sera d’ailleurs réalisée au cours de l’année.
  • Le soutien financier versé par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) pour la francisation en milieu de travail sera également bonifié de 10 M$ sur cinq ans. Ces sommes permettront de favoriser l’intégration et le maintien en emploi des immigrants et des personnes ne maîtrisant pas le français, en plus d’inciter davantage d’entreprises à recourir à ce service.

Lien connexe

Politique québécoise en matière d’immigration, de participation et d’inclusion Ensemble, nous sommes le Québec
www.midi.gouv.qc.ca/fr/dossiers/consultation-publique.html

Le Plan économique du Québec
www.finances.gouv.qc.ca

Cette annonce s’inscrit dans les suites du Rendez-vous national sur la main‑d’œuvre, qui s’est tenu à Québec les 16 et 17 février 2017. Cet événement, qui réunissait des membres du gouvernement du Québec, des représentants de ses partenaires – syndicats, milieux des affaires, de l’éducation et de la formation, organismes de la société civile – a permis d’échanger sur les meilleures façons de former la main-d’œuvre et de la préparer à répondre aux besoins actuels et futurs du marché du travail, et ainsi favoriser la prospérité de toutes les régions du Québec.

- 30 -

  Haut de page
 
Des services de qualité, nous y tenons!
Vous avez des commentaires, des suggestions ou une plainte à formuler,
n'hésitez pas à communiquer avec le Commissaire aux plaintes et à la qualité des services.
Politique de confidentialité | Médias sociaux | Déclaration de services à la clientèle | Accès à l'information | Accessibilité
Dernière révision : 2017-04-19
Portail du gouvernement du Québec